« Le Vent de la Liberté » : Un thriller historique proposé aux élèves de 3ème

13 août 1961 au 9 novembre 1989 : de la ville divisée à la ville de la liberté.

Résumé du film

Le film « le Vent de la Liberté » se passe pendant la Guerre froide en Allemagne. Une famille allemande qui habite à l’Est du Mur de Berlin veut passer à l’Ouest, car l’Allemagne de l’Est est dirigée par l’Union Soviétique. Ils ont essayé une première fois de rejoindre l’Allemagne de l’Ouest à l’aide d’une montgolfière, mais ils se sont écrasés à 200 mètres de la frontière. Les militaires présents sur place ont retrouvé le ballon et ils ont commencé à enquêter avec la Stasi pour retrouver la famille. La famille a décidé de retenter l’expérience. Avec l’aide de leurs amis, ils parviennent à fabriquer leur ballon dans la hâte et à s’envoler à l’Ouest, juste avant que la Stasi n’arrive et ne les arrête.
Simon

La projection du film à tous les élèves de 3ème a permis, à l’occasion de l’anniversaire des 30 ans de la Chute du Mur, de leur faire ressentir une période très difficile dû au contexte de la Guerre Froide.

« Le 9 novembre 1989, le Mur de Berlin tombe. Ce soir-là, d’innombrables Berlinois de l’est et de l’ouest entrent dans l’histoire. Ils escaladent les murs de béton, s’engouffrent dans les étroits points de passage de la frontière, s’attaquent au Mur de Berlin avec des marteaux et reprennent l’ensemble de leur ville. »

« … personne n’a l’intention de construire un mur »

La construction du « Mur de Berlin » fut en quelque sorte la réponse du gouvernement de la RDA face au nombre toujours plus élevé d’habitants qui s’enfuyaient vers Berlin-Ouest. La déclaration du président du Conseil d’État de la RDA Walter Ulbrichs : « … personne n’a l’intention de construire un mur », fit augmenter le nombre de déménagements mensuels pour passer de presque 19 200 en juin 1961 à 31 415 personnes en juillet. Le chantier entamé le 13 août pour la construction du mur le long de la limite des zones, bloqua cet exode et maintint les citoyens de la RDA sous contrôle jusqu’au 9 novembre 1989.

Berlin : une ville avec un mur traversant son cœur pendant plus de 30 ans !

Ce film a certes l’avantage de retracer une page importante de l’histoire avec le Rideau de Fer, de nous montrer le quotidien et les décors typiques de la RDA, mais il nous ouvre les yeux sur les régimes totalitaires. A priori, ces deux familles ont tout pour être heureux si elles se soumettent parfaitement au système et adhèrent au Parti : pas de violence physique, pas de magasins vides, un emploi pour chacun ; on peut même partir en vacances à Berlin. Cependant la présence discrète de la Stasi (la police d’état), le regard des autres et les espions au service de l’état, le manque de libertés sont de bonnes raisons pour fuir son pays.

L’acteur-réalisateur allemand Michael Herbig avait 11 ans, lorsqu’il a appris aux nouvelles en Bavière, la réussite spectaculaire de deux familles allemandes, qui sont passées à l’Ouest. Ce souvenir l’a fasciné et ne l’a plus jamais quitté.

Vos réactions?

« Ce film est génial ! L’histoire est magnifique mais très stressante ; je l’ai beaucoup aimé, parce que ça montre vraiment ce que les gens pensaient et voulaient à l’époque du mur. » Carla

« Je pense que ce film était stressant, palpitant mais très intéressant.A travers la famille que nous suivons pendant tout le film et qui est du côté Est de l’Allemagne, nous nous interrogeons : comment pourront- ils arriver à réaliser leur désir de gagner « l’autre Allemagne » ? J’ai trouvé que c’était un film très enrichissant. » Bertille

« J’ai beaucoup aimé le film, car il y avait beaucoup de suspens et c’était aussi émouvant et il y avait de l’action. Je l’ai également trouvé intéressant, car il nous rappelle la période de la Guerre Froide et de la séparation entre l’Est et l’Ouest ; par conséquent les gens souffraient d’être séparés des proches ou d’être privé de libertés. C’est vraiment un super film que je recommande vivement. » Nora

« J’ai apprécié le film, car il y avait du suspens, de l’action et l’histoire était prenante». Matthieu

« J’ai bien aimé, car c’est la preuve en images des souffrances des Allemands en cette période de leur histoire. Le film était tellement bien et les sous-titres et les paroles ne me gênaient pas, ça nous fait comprendre la souffrance de l’époque. » Noémie

Génial!

« J’ai adoré le film ! Entre le suspense, la peur et la joie à la fin. C’était une très belle histoire. »
Elodie